Siamlife

Siamlife

ACTUALITES (du 1° au 31 Aout 2016)

 

AOUT 2016

 

- Tic-tac, tic-tac... L'heure est "grave" puisque de nouvelles élections (pour quelques 50 millions de Thaïlandais) doivent avoir lieu ce dimanche 7 août ...afin de voter pour ou contre la mise en place d'une nouvelle constitution dont on connait déjà le résultat: la junte en place va donc continuer à régner sur son Royaume" puisque le "oui" devrait l'emporter largement ...une manière de rester au pouvoir de manière directe ou indirecte pour encore longtemps pour les militaires;
Les partisans eux ne se posent pas cs questions et sont déjà sûrs que cette nouvelle Constitution permettra d’éradiquer la corruption des politiques tout en instaurant des mécanismes qui amèneront au pouvoir des personnalités à même de conduire le pays par leurs « qualités morales ».

Pravit Rojanaphruk (Prachataï), n'avait pas hésiter quant à lui, à déclarer il y a quelques jours qu'en cas de victoire du oui, « la Thaïlande sera placée sous le signe d’une démocratie de façade; Mais la société a beaucoup changé ces dernières années, et je doute qu’un tel système, d’un autre âge, puisse survivre sans ­résistance ».

 


- Accident mortel, çà continue:  Ce sont pas moins de 6 personnes (dont les deux conducteurs du bus et du camion) qui ont trouvés la mort après q'un bus soit entré en collision frontale avec un semi-remorque sur la Friendship road (province de Nakhon Ratchasima) la nuit dernière.
L'accident a également fait une trentaine de blessés à bord du bus de la compagnie "Prayat Tour Ltd" qui devait se rendre au terminal de Mor Chit.
Quant l'accident s'est produit vers 1h00 du matin, la météo étai mauvaise et il semblerait que le bus ai dérapé sur ces routes rendues particulièrement glissantes, en raison d'une vitesse trop élevée entrainant le franchissement des barrières de sécurité et de se retrouver sur l'axe de circulation opposé, juste au moment ou un semi-remorque arrivait en sens contraire... entraînant une collision frontale inévitable.

 


Trois équipes de secours sont arrivés rapidement sur les lieux  avec des équipements lourd (hydrauliques) afin de découper les parties du bus et faire sortir les rescapés admis à l’hôpital de Sikiew et de Nakhon Ratchasima - D'après certains témoins, l'orage était si fort que de nombreux véhicules s'étaient arrêter sur les bords de la route ce qui laisse envisager la thèse de la vitesse (n'oublions pas que plus les chauffeurs roulent, plus ils sont payés dans le pays ) comme la plus vraisemblable.


 

- Sur la bonne voie mais .... Coincés au coeur de la jungle Thaïlandaise, sans connexion au réseau électrique, une centaine de villageois de Pa Deng ont joué les pionniers en adoptant la bouse de vache comme source alternative d'énergie; Ainsi, après avoir réussi à illuminer leurs maisons avec des panneaux solaires et des réservoirs de biogaz alimentés par de la bouse, ils essayent d'exporter leur idée dans d'autres communautés rurales.


« Au début, nous ne voulions pas croire que les excréments pouvaient servir de combustible »

 

explique Wisut Janprapai, un des villageois qui reconnait avoir eu l'idée grâce à un ami Birman  !
Derrière les maisons, d'immenses réservoirs en polyester se remplissent de gaz après décomposition du fumier et d'autres déchets organiques sous l'effet des micro-organismes; Une source d'énergie plus écologique et plus durable que le bois et qui de plus permet de ne pas défricher les forêts  !
Le reste du pays fonctionne principalement "grâce" au pétrole, au charbon et au gaz naturel, en grande partie importés... et tous les gouvernements récents ont déjà avertis que le Royaume était à l'orée d'une crise énergétique si les consommation continuaient sur la même courbe... sachant que Bangkok possède certains centres commerciaux qui pompent plus d'énergie que des provinces entières !!!
Pourtant le pays reste un "investisseur" important dans le domaine des énergies renouvelables, il prévoit même de faire passer la part des carburants propres de 12 % à 25 % d'ici 2021 !
Pourtant malgré les explications et les évidentes économies, certains continuent à ne pas adhérer : seul 1/5 des familles de la région de Pa Deng contribue au réseau, certains veulent  davantage, regrette Wisut Janprapai, qui possède plusieurs panneaux solaires alimentant un ventilateur et un téléviseur ainsi qu'un poêle branché au biogaz....

 

 

 

DIMANCHE 7 AOUT 2016

 

 

- Des résultats prévus d'avance : Le score est encore "officieux" (les vrais résultats seront connus mercredi) mais même si la participation n'a été que de 55 % (certains chiffres sont même bien moins "élogieux"  - 30 % ? - d'autant que la plupart serait des fonctionnaires...), la junte est déjà sure de remporter les élections du jour puisque 62 % des électeurs ont votés "oui" contre 37,9 % "contre" , et donc approuvés le projet de Constitution qui doit entraîner des élections fin 2017... des élections qui seront une fois encore très certainement en faveur des élites du pays.
En attendant, que l'on veuille ou non, le résultat montre la victoire écrasante de la junte et un bon test pour le Premier ministre Prayuth Chan-ocha au pouvoir depuis le push de 2014 qui a publié aussitôt un communiqué soulignant que le gouvernement répondrait aux préoccupations des citoyens thaïlandais, et ne s'est pas géné pour critiquer les diverses interventions des journalistes et officiels étrangers au cours de ces derniers mois de transition politique, décrivant leurs intentions comme "malveillantes".

 

 

Pendant ce temps, le clan Shinawatra prends un sacré revers, Thaksin en personne à d'ailleurs déclaré que la nouvelle/future charte comme une vrai "folie" et qu'elle ne ferait que confirmer le pouvoir des militaires, rendant le Royaume impossible à gouverner de manière Démocratique;
Le chef par intérim du Parti Pheu Thai Party a déclaré que la majorité des Thaïs ont votés "oui" pour pouvoir voir l'organisation d’élections générales plus rapidement :

 

"Toutes les parties doivent maintenant aider à faire avancer le pays vers l'avant."


Jathuporn (UDD) quant à lui, à déclaré que son parti (UDD) n'avait pas eu l'occasion de préparer les élections correctement - La constitution sera donc la 20° du Royaume depuis l'abolition de la monarchie absolue en 1932 !

La police a par ailleurs arrêté Piyarat Jongthep, un militant anti-junte à la tête de l’association FFA (For Friend association) qui porte assistance aux prisonniers politiques alors qu'il venait de déchirer son bulletin de vote en criant  que la Dictature allait disparaître et que la Démocratie allait triompher.
Il est actuellement détenu par la police pour interrogatoire et conformément à l'article 59 de la Loi , toute personne déchirant un bulletin de vote peut encourir une peine de prison jusqu'à 1 ans et une amende allant jusqu'à 20.000 bahts.

On notera que dans le Nord-Est du pays, après la comptabilisation des bulletins, un ancien village "rouge" à voter NON à 84 % et OUI à 56 %... ah bon ? c'est possible çà ?

 

 

 

 

 

LUNDI 8 AOUT 2016

 

 

 Ce matin, le leader du parti Démocrate et ancien premier Ministre Abhisit Vejajiva  qui en premier lieu hier a déclarer qu'il accepter la décision du vote, n'en n'a pas moins exhorte les militaires et le Premier Ministre à ne pas ignorer les voix des minorités qui ont votés "contre" au référendum alors que le Pheu Thai Party déclare: "nous acceptons ce à quoi nous nous attendions...."

 

 

 

- Il fallait s'y attendre... Les premiers cas d'irrégularités viennent d'être dénoncés dans certains quotidiens locaux et en direction d’associations (comme TCIJ ou THRP entre autre) en charge du bon déroulement des votes et de la mise en place de la charte, des irrégularités qui seraient la cause de l'échec de la commission électorale pour faciliter la compréhension du référendum, certaines personnes n'ayant même pas compris le fonctionnement du vote et pensaient en toute honnêteté qu'il fallait de toute manière dire OUI et donc accepter la nouvelle constitution  !  
Hier déjà, 10 cas étaient recensés alors que les fonctionnaires comptaient les bulletins de vote avant clôture des bureaux, entre autre du côté de Kalasin où le responsables du bureau  aurait commencer à compter les bulletins de vote avant 16 heures....
 Alors que la prise de photos depuis l'extérieur des bureaux est tout à fait légal (c'est même le Président d e la Commission Electorale qui l'avait déclarer publiquement le 2 Aout dernier  !), dans de nombreux endroits comme à Mukdahan et à Bangkok, la police interdisait à quiconque de s'en approcher et prenait alors aussitôt les identités de chacun en vérifiant soigneusement leur carte d'identité.
D'autres responsables se sont amusés (ce qui est formellement interdit, l'ouverture des enveloppes devant se faire sur les lieux de vote) à déplacer les boîtes de scrutin dans des des locaux de la ville pour dépouiller et compter les bulletins .... à l'abri des regards et des photos  !
Dans certains bureaux de la capitale, ainsi que du côté de Nonthaburi, les responsables des bureaux n'ont même pas vérifiés l’identité des votants, certaines boites de scrutins bien qu'en principe obligatoirement transparentes (comme présentés précédemment à la presse pour ôter toute ambiguïté)  se sont vus "changer" de couleur et devenir opaques ou même en...papier  !
 


- Inondations dans le Nord: C'est dans la petite province de Nan que les militaires ont du venir en aide aux autorités locales afin de dégager de nombreuses routes et deux villages qui ont subit les ravages d'une crue vendredi dernier, une crue "flash" qui a fait de gros dégâts et emportée trois maisons mais aussi des arbres, etc...

 

 

emportant tout sur son passage et endommageant de nombreuses cultures et zones agricoles; Un nettoyage auquel les dirigeants des communautés et les résidents ont également pris part.

Les résidents de toutes ces zones sinistrées ont été évacués vers des lieux sûrs et 13 routes sont désormais réutilisables.

 

 

 

- Nouvelle condamnation record: Ce ne sont pas moins que 2 tribunaux militaires qui viennent de condamner un homme à...30 ans et une femme à 28 ans de prison ferme pour avoir insulter la monarchie.
Ce sont les sanctions les plus sévère jamais donné en vertu du droit de lèse-majesté en Thaïlande !
Plus tôt dans la semaine, un autre homme atteint de maladie mentale a déjà été donné 5 ans de prison pour avoir déchirer un portrait du roi.

 

 

 

- Mais qu'est ce qui se passe t'il ?  Une maladie rare est en train de faire un vrai ravage dans la région d'Ubon Ratchathani avec comme symptômes principaux, des délires, de la fièvre et des douleurs aux jambes qui interpellent les médecins d'une manière inquiétante  !
Un homme d'une cinquantaine d'années aurait cependant été diagnostiqué avec une mélioïdose (maladie de Staton), une maladie peu connu mais qui reste la 3° maladie la plus mortelle dans le Royaume derrière le sida et la tuberculose.
Pour les Etats Unis, cette maladie peut être considéré comme un grave danger au point de devenir un micro - organisme utilisable dans le si effrayant bio-terrorisme....tout comme l'Anthrax,  ce qui donne une idée de la puissance de cette terrible maladie pour l'homme.

Cette maladie serait causée par des sols et de l'eau souillée en raison de bactéries vivant justement dans l'eau, et que l'on retrouve principalement dans les régions tropicales (Asie et Afrique) ainsi que dans les régions sub-saharienne, en Amérique latine et au Moyen-Orient.
Chaque année, des milliers de cas atteignent les régions agricoles du pays et surtout, 40% des personnes atteintes  meurent de cette maladie, même avec un traitement adequat... sans traitement antibiotique prit dans les temps, le taux de mortalité passe à 90 % !
Il faut donc un diagnostic précoce pour obtenir le maximum de chance de survie, mais les symptômes variant largement d'un patient à l'autre, ce qui rends très difficile de donner le traitement adéquat rapidement .

 

 

La maladie a été identifiée pour la première en 1911 à Yangon en Birmanie, mais ce n'est que plus tard qu'elle a attiré l'attention des médecins Américains pendant la guerre du Vietnam, où de nombreux soldats blessés ont été infectés par le contact avec le sol et l' eau; Ils avaient surnommer  la maladie "Vietnam Time Bomb" car ne developpaient des symptômes qu'après être revenu chez eux  !
Ubon Ratchathani à la chance de disposer un un laboratoire spécialisée dans la recherche de cette mélioïdose et dispose de 1.000 lits et de nombreux médecins à l'écoute des patients  .
Le docteur Dr Vipada Chaowagul (photo ci-dessus) est connue comme la prêtresse de cette maladie et travaille dessus depuis près de 40 ans; Elle travaille pourtant en tant que directrice! adjointe dans un autre hôpital mais vient ici tous les mardi et voit une trentaine de patients dans la matinée; Elle a voulu se spécialisé des lors qu'elle à vu de nombreux patients mourir en moins de 24 h00 ! (les autres cas de décès constatés, les patients sont morts dans les 4 jours après leur admission à l’hôpital).
Actuellement la Thaïlande compte maintenant plus de 2.500 cas confirmés par an qui font bien plus de dégâts que le paludisme ou la tuberculose  !
Un vaccin pourrait prendre 10 ans à venir et peut-être même avant 20 ou 30 ans.

 

 

 

 

VENDREDI 12 AOUT 2016

 

 

 

- Le pays sous tension suite à une vague d'attentats qui déferle sur le Royaume depuis 48h00, des bombardements qui ont commencé jeudi soir et se sont poursuivis ce matin en faisant au moins 4 victimes (dont une femme dans la station Royale de Hua-Hin où l'on compte également 21 personnes dont 10 touristes étrangers - 4 sont dans un état particulièrement préoccupant) alors que les commémorations de l'anniversaire de sa Majeste la Renne allaient débutées pour un long week end.
Les cibles apparentes de ces attentats (12 bombes au total dans 6 endroits différents) étaient visiblement les touristes, les marchés et autres sites gouvernementaux ont été ciblés, entre autre à Trang, Prachuap Khiri Khan, Phuket, Phang Nga, chaque attaque à été menée de la même manière, à l'aide de 2 bombes explosant à l'unisson !
Ce matin du côté de Surat Thani, on dénombre également une autre victime et 5 blessés
Deux autres bombes artisanale ont été désamorcés mercredi soir sur la plage de Patong...

cette après-midi, l'aéroport de Pitsanulock est fermé jusqu'à nouvel ordre suite à des informations laissant entendre de nouvelles explosions ...!

 


Le porte-parole de la junte - Piyapong Klinpan- a déclaré que les autorités de chacune des provinces concernées avaient débuter une enquête afin de déterminer et traquer les auteurs sans relâche, que pour le moment ils n'avaient encore aucune information mais qu'ils pensaient que toutes ces attaques avaient un dénominateur commun ....et des motivations communes.
Il n'exclue pas non plus un lien avec les séparatistes du Sud du pays "habitués" à faire ce genre d'attentats (mais qui jusqu'à ce jour s'étaient "contentés" d'opérer dans les 3 provinces de Yala, Narathiwat et Pattani, proches de la frontière avec la Malaisie). Le porte-parole à rajouter qu'il n'avait aucune information ni preuve que ces attentats pourraient avoir un lien avec l'organisation Islamique (ISIS) dont les tentatives d'exercer une influence parmi les Malais musulmans du sud ont toujours été repoussées dans le passé.

 

Un analyste politique qui s'occupe de sécurité Nationale  à l'Université Chulalongkorn a déclaré que les attaques ressemblaient plus à l'œuvre de terroristes extérieurs car les attaques que l'on a connu jusqu'ici dans les provinces du sud n'avaient pas pour but de provoquer des pertes en masse ni envers les touristes...que c'est un terrorisme d'opportunité qui se compare aux derniers attentats de Kuala Lumpur ou plus anciennement, à ceux de Bali.
Pour le General Prayuth Chan-ocha, la question principale est de savoir pourquoi ces attaques se produisent juste après les élections et déclare ce matin :


"Pourquoi est-ce arrivé quand le pays tente d'aller de l'avant et qui peut ne pas vouloir que cela se passe ?"  

 

Ce matin encore dans un supermarché "Lotus" de Nakhon Si Tammarat, un incendie étrange ....

 

Pour leur part, les autorités Hat Yai ont mis en place des points de contrôle dans les rues et au sein des quartiers les plus touristique pour assurer la sécurité des visiteurs, procédures identiques du côté de Songkhla.

 

 

 

Sukhothai en ce 19 aout, "çà mouille" !

 

 

 

 

 

 

 

MERCREDI 24 AOUT 2016

 

Le 24 aout dernier les inondations reprennent de plus belle ...

 

- Résurrection à venir ?  Encore difficile à dire mais les premiers trains "rapides" semblent fonctionner parfaitement après les essais qui se sont déroulés sous la houlette du Premier Ministre, le General Prayut Chan Ocha qui a fait un galop d'essai qui s'est parfaitement déroulé à quelques 120 m/h de moyenne entre la capitale et Nakhom Pathom.

 

 

- Inondations:  Depuis le 20 aout, les 29 provinces du nord /nord-est avaient été prévenus des pluies torrentielles et des glissements de terrains à venir (voir de crues soudaines) en raison de la tempête tropicale Dienmu qui a précédemment touchée le Vietnam;

Par mesure de précaution contre ces inondations  brutales et les effondrements possibles d'arbres,poteaux électriques ou toitures, les responsables de la sécurité avaient été invités à désobstruer les systèmes de drainage des eaux et des déchets, mais aussi d'élaguer les branches des arbres.
Un numéro d'urgence à une fois encore été mit en place pour les victimes potentielles, en appellant le 1784.

 

dans le quartier d'Asoke, c'est aussi bouché !

 

 

Les pluies torrentielles ravagent toujours le pays et la capitale n'a pas été épargné (est ce que c'est pour cette raison que le General Prayut à fait savoir au Gouverneur de Bangkok (en d'autres termes le maire) qu'il était révoqué de ses fonctions - peu probable - alors que ce dernier était en transit à Hong-Kong pour aller célébrer un événement qui doit rapprocher la capitale Thaïlandaise et la capitale Coréenne)

 

les années se suivent et se ressemblent ....

 

- Une année de passée : Depuis le dernier attentat de Bangkok qui avait fait 20 victimes et plus de 700 blessés, chacun se souvient de l'impossibilité (...) de trouver les responsables;
Eh bien ce sont 2 accusés d'origine Ouighours qui sont arrivés dans un camion pénitentiaire (répondant aux noms de Yusuf Mieraili et Mohammed Bilal) , des Musulmans de nationalité Chinoise qui sont au final les deux seules personnes arrêtées (sur 17 suspects au total...) dans le cadre de l'enquête qui reste toujours aussi confuse.
Le premier est accusé d’avoir transporter la bombe dans un sac à dos, puis de l’avoir donnée à Mohammed Bilal qui l’aurait ensuite placée sous un banc dans l’enceinte du temple d'Erawan.
Impossible de savoir toute la vérité, il n'en n'est pas moins sûr que selon divers analystes, l’attentat serait une vengeance des Ouïghours après l’expulsion vers la Chine par la Thaïlande de 109 immigrants illégaux Ouïghours un mois avant l’attentat.
Pourtant la police Thaïlandaise elle, réfute cette théorie et affirme que l’attentat est l’œuvre d’un réseau de trafic humain, mécontent de la campagne de répression des autorités Thaïlandaises.

 

 

 

 

DIMANCHE 28 AOUT 2016

 

 

 

 

- Nouvelle victime de l'attentat : Après l'attentat à la voiture piégée de Pattani (Grand Sud) mardi dernier, on apprends que la seconde victime, alors grièvement blesse est morte à l'hôpital provincial; Âgée de 64 ans Komsant Kutedateng, qui était la propriétaire d'un mini-Mart situé à proximité de l'hôtel Southern View Pattani qui était la cible de l'explosion, est morte vendredi après l'échec du traitement médical.

Une autre femme âgée de 35 ans avait déjà succombé à ses blessures durant la nuit et après son transport à l'hopital; On dénombrait plus d'une trentaine de blessés dans cette double attaque (3 explosions en tout à 20 minutes d'intervalle mais la première explosion n'a pas fait de victimes) ; La seconde fut plus violente puisque de nombreux dégâts ont été constatés également au niveau de l'hotel (les fenêtres de l'établissement de 8 étages sont partis en morceaux) ,de divers établissements et boutiques mais aussi des voitures garées aux alentours.

 


D'après les experts et la police habitués à ce genre d'explosion, la bombe artisanale à explosée à l'aide d'un téléphone portable, une tactique "commune" aux extrémistes du grand Sud.
Ironie du sort, la troisième bombe a elle explosée en face d'un marché peu avant minuit, juste en face de la caserne militaire....elle n'a fait aucun blessés.

Les autorités ont déjà expliqués qu'une aide aux victimes avait déjà été mise en place et versée en partie (6. 4 millions de baht sur les 30 millions qui seront versés en totalité) aux 37 victimes dont les propriétés ont été endommagées par l'explosion.
Visiblement la communauté Musulmane du grand sud qui n'avait déjà pas franchement voté pour le changement de constitution (allant à l'inverse de la majorité de ceux qui sont allés votés...), la majorité des gens des provinces du Sud de Yala, Pattani et Narathiwat le dimanche 7 Août 2016, ayant votés "contre" reflète bien l'attitude des gens à l'égard de la légitimité du régime militaire en place !
Pour eux le régime et la charte sont considérés comme des menaces contre leur identité unique de la région.


çà continue ....

 

 

 

-



06/08/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 274 autres membres