Siamlife

Siamlife

ACTUALITES (du 10 AU 12 Avril 2009 ) - Week-end de crise -

 

VENDREDI 10 AVRIL 2009

 

-  Une matinee sans grosse surprise.... Ce jour, les manifestations sont plus calme, les manifestants moins nombreux dans la capitale, mais le blocus est toujours de mise autour de Victory Monument, de Prakanong, autour de Hualampong ainsi que sur Sathorn Road.
 
 
Suthep, responsable de la securite nationale a tenu une conference de presse au « Royal Cliff Beach Resort », ici même ou s'est ouverte la congres de l'ASEAN et ou les rouges ont prevus de bloquer les issues; En tant que responsable de la securité interieure du pays, Il a tenu sa conference de presse au « Royal Cliff Beach Resort », ici même ou s'est ouverte la congres de l'ASEAN, declarant qu'il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour ouvrir la voie aux invites y compris entamer des negociations avec les leaders ;

 

Ce matin, environ 2.500 manifestants avaient reussi a passer les premieres barrieres de police avant de devoir s'arrêter devant la 2° barriere ou seul 200 d'entres eux ont pu s'infiltrer alors que le gouvernement a deja prevu qu'il y aurait des mandats d'arrêt contre les leaders de l'UDD.

Suthep a par contre nie le fait que Thaksin avit pris contact avec le gouvernement afin de negocier l'arrêt de ses troupes (comprendre, l'es "rouges") contre la restitution de ses biens geles lors du proces et de l'obtention de son asile - D'autres rumeurs courrent comme quoi il aurait aussi prit contact avec le General Anupong pour trouver un compromis mais celui ci lui aurait dit que l'heure des discussions etaient revolus !

D'autre part, le PM annoncait hier soir que 70% des manifestants (dont la majorite sont originaires des provinces exterieures) avaient deja repris le chemin de leur maison et que le mouvement perdait de son ampleur.

 

 

- Qu'est ce que peut apporter cette journee ?

c'est bien la veritable question de ces manifestations car quel qu'en soit l'issue, que se passera t'il apres ?

Certes les "rouges" (diriges desormais de maniere certaines par Thaksin) veulent la tête de Prem, Surayud, Charnchai et, finalement, dans une moindre mesure, celle d'Abhisit, ils veulent absolument que ce gouvernement qui les as "renverses" tombe a son tour;

Qui dirigera alors le pays ? de quelle maniere ? existe t'il simplement des politiques qui puissent sortir de ce couloir infernal, de l'anarchie (certes "douce" mais ...)  dans laquelle le pays est tombe depuis des annees ?
Même la bourse est en dent de scie et virvolte selon les "news" de la rue.. alors qu'il etait a la hausse dans la matinee d'hier, il s'est a nouveau ecroule apres la nouvelle de blocus.... de son cote Abhisit a refuse de recourir a la force pour disperser les manifestants malgre toutes les tentatives de ces derniers d'aller a la confrontation; Prenant exemple sur les evenements passes au cours desquels l'histoire montre que tous les troubles civils et autres push furent le resultat de décision des gouvernements, de la police mais avant tout des militaires qui malgré leur effacement apparent sur la scène restent les "maitres" du pays ...
Pendant ce temps là , Abhisit tente de calmer et rassurer en déclarant:
 
"Tant que le gouvernement peut limiter les provocations, 
contrôler policiers et soldats, je pense que nous ne verrons pas d'émeutes generalises"
 
Mais les chefs d'entreprise s'inquietent de l'incidence des troubles politiques sur l'economie deja en recession après la forte baisse des exportations.
Le fait qu'Abhisit ai tenu bon face a l'ultimatum de demission que lui ont donner hier les "rouges" serait il un signe que le mouvement commence a s'essouffler ?  personne ne peut le dire mais il parait evident que le clash a ete evite (tout au moins pour le moment).
 
 
- Reconciliation ou simple manoeuvre ?  En tous les cas,  Jatuporn Promphan vient d'annoncer qu'il allait réouvrir les routes autour de Victory Monument cette apres-midi a 17h00 et retourner devant la Government House.
Il a egalement demande a ceux qui se trouvaient autour du Ratchawitee Hospial de partir afin de laisser les acces libres, une maniere aussi de ne pas voir l'opinion publique se retourner contre le mouvement.. les patients, docteurs et fonctionnaires s'etaient plaints du blocus.
Les responsables de l'hôpital ont dit que 4.000 patients arrivaient chaque jour pour se faire soigner et qu'il n'etait pas possible de continuer de travailler dans ces conditions et que la vie de certains d'entres eux en dépendait, d'autant que nombres d'entres eux venus des provinces alentours n'ont pas été en mesure de se rendre dans l'etablissement, perdant ainsi leur temps et de l'argent ! 
 
 
- Nouvel accrochage: Un nouvel incident s'est produit dans la nuit ou un homme au volant de sa mercedes aurait involontairement (?) percute un groupe de manifestants "rouge" creant un blocage sur l'expressway de Din Daeng
L'homme a été identifie comme le fils de l'ex.ministre de l'agriculture, un homma âge de 35 ans a ete blesse aiu cou et a dû être transporte a l'hôpital.
Le suspect a déclare être penche afin de prendre de l'argent pour payer la voie express , qu'il ne s'etait pas rendu compte qu'il y avait une file d'attente de taxis.... aucune trace d'alcool  n'a été trouve dans son sang et seule une charge a ete pour le moment deposee contre lui pour conduite dangereuse. 
 
 
- Un sommet toujours sous pression: Petit a petit, les "red shirts" grignottent du chemin...  ils ont reussis a penetrer encore plus loin apres avoir bloquer certains vehicules...
 L'UDD a promis de continuer le combat jusqu'a obtenir satisfaction, même si ils doivent faire face a des actions en justice qui selon beaucoup ne seront pas mise en place si le mouvement ne se durcit pas plus; Ici une vidéo pour mieux ressentir... l'ambiance !

Il y a quelques instants, les manifestants ont decides de se disperser avant de revenir demain a 9 heures.

La BMA a aussi revele que les rouges prevoyaient d'attaquer plusieurs endroits a l fois des demain et d'intensifier a nouveau la pression sans pour le moment divulguer les endroits precis.

En ce qui concerne les arrestations des leaders, la police a precise qu'il faudrait proceder avec "douceur" ...

 

 

 

Enfin, dans une conférence de presse donne au "Royal Cliff Beach Hotel", Abhisit a tenu a rassure tout le monde en anoncant que le sommet de l'ASEAN se deroulerait comme prevu malgre la presence des manifestations.

 

 

 

 

 

SAMEDI 11 AVRIL 2009

 

- Premiers signes de violence:  Ce matin vers 9h00, les premiers heurts ont eu lien entre les pro et anti-gouvernement sur la route menant au "Royal Cliff Beach Hotel" ou doit se tenir la conférence de l'ASEAN -
 
 
 
Alors que visiblement les forces de l'ordre avaient pour ordre de s'occuper de la securite des dirigeants, plusieurs manifestants des 2 bords seraient blesses (6 personnes dont des policiers) - Aujourd'hui, les "rouges" ont ete rejoint a Pattaya par une cinquantaine de  taxis venus de Bangkok;Hier soir deja des affrontements qui ont fait quelques blesses ont eu lieu alors que les "rouges" s'appretaient a quitter les alentours de la conference. Ce matin, on observait une securite encore accrue avec la mobilisation de soldats mais aussi de tanks, de camions de remorquage et de barbeles.
En réponse aux violences, le gouvernement a declare la zone entourant  l'hôtel Royal Cliff Beach situe au sommet de la colline de Phra Tam Nak, zone de securite.
 
 

Les pro-Thaksin qui disent ne pas vouloir perturber le sommet mais simplement lutter contre le gouvernement ont malgre tout ce matin bloques les PM Chinois et Japonais dans leur hotel respectifs, obligeant le sommet qui devait commence a 9h00 a être retarde (a noter que le representant Chinois reste toujours bloque).
 
- Calme retrouve ?  En milieu de journee, les deux camps, sont arriver a s'entendre ont toutefois conclus une treve (allant même jusqu'a echanger leur tee-shirt  - rouge et bleu - pour prouver leur véritable intention d'obtenir un accord durable... mais qui peut croire réellement que les dirigeants des deux camps sont du même avis et vont d'un seul coup ....) et se sont assis tranquillement sur les paves;
Pourtant un des leader "rouge", Arisman Pongruengrong a reussi a rentrer avec quelques 2.000 supporters a l'interieur du "Royal Cliff" afin d'y tenir une mini conference de presse.
Au cours de cette derniere, il a declare que Newin Chidchob (surnomé le 3° homme) serait a l'origine des affrontements de ce matin entre partisans et fonctionnaires, une situation qui selon lui, a ete concu pour legitimer le recours a la force des autorites afin de disperser les manifestants... les pro-Thaksin ont desormais reussi leur coup en faisant reporter la suite des discussions - des dégats materiels (vitres, tables, materiel de conference,chaises, etc...) important sont desormais aussi a deplorer. 

 

Pour lui, des mini bombes ainsi que des coups de feu ont ete tires par les pro-Newin, des officiers militaires se seraient egalment deguises avec des tee-short bleu (nouvelle couleur des "jaunes" !) afin de mieux se confondre a la foule - Il appelle le gouvernement a assumer la responsabilite de l'affrontement et reitere sa demande a Abhisit de quitter son poste immediatement - Il se sont dis par ailleurs satisfait de leur prise de position au sein même de la reunion et de l'annulation definitive du sommet (deja les premieres evacuations - par helicoptere - sont organises !).

 

"News": Peu de temps Abhisit a tenu une brève conférence de presse au cours de laquelle l'état d'urgence a été decrete, il a demande a  S.Thaugsuban de le mettre aussitôt en place - Une heure plus tard des manifestants prenaient position en entourant le domicile personnel du Premier Ministre a Bangkok...!

Plus grave encore, si la nouvelle se confirme, apparement un homme a aussi trouve la mort ce matin, et alors que des chauffeurs de taxis tentaient de relever son corps, ils auraient aussi été... abattus !

La tension est donc monte d'un cran, d'autant que les jaunes (PAD) ont promis de faire parler d'eux d'ici peu ....

 

- Declaration des "Red Shirts" qui ont egalement tenus a faire une declaration consistant a dire que:

"si nous sommes venus a Pattaya c'est simplement pour prevenir tous les invites de la reunion de l'ASEAN que le gouvernement actuel est au pouvoir de maniere illegitime et illegallement, nous voulions protester en silence et sans violencemais les reactions des dirigeants et des fonctionnaires ne pouvaient être consideres comme democratiques et sont bien trop severes. 

- au moins 2 coups de feu ont ete clairement entendus,ce qui laisse a penser que des armes a feu circulent malgre les controles.

- Hier, alors que nous quittions le Royal Cliff Beach nous avons ete pris en "embuscade" par des tee shirts bleus, au moins 10 d'entres nous ont ete blesses par des pierres, nous avons ensuite appris que ces incidents s'etaient declenches apres l'arrivee a Pataya de Suthep et de Newin Chidchob, un ancien du "Thai Rak Thai", nous sommes donc amenes a penser qu'ils auraient pu organiser et diriger ces "operations".

 

- Nous insistons sur le fait que notre protestation est entierement pacifique, nous n'avons pas l'objectif de blesser qui que ce soit, le gouvernement thaïlandais ne represente pas le peuple de ce pays democratique, les tentatives deliberees du gouvernement et de leurs partisans doivent être exposes au grand jour ...

 

- Attention a votre couleur !  Bon, desormais et contrairement aux habitudes, il va falloir éviter de se promener avec un tee-shirt jaune dans les environs, sinon, comme cette femme (mais aussi des milliers/millions d'autres Thaïlandais !) qui portait son tee-shirt fétiche "I love the King" et qui est venu rendre visite a son amie (parce qu'elles habitent la même province) vous pourriez bien risquer de prendre un mauvais coup de la part des red-shirt qui ne feront pas la différence entre vous et un éventuel manifestant du clan opposé, vous êtes donc prévenu !

 

- Un sacre meli-melo: Le PM est apparu ce soir a la television afin d'annoncer la levee du decret d'urgence mis en place ce matin dans la Province de Chon Buri -  Il en a profite pour presenter ses excuses au peuple Thailandais au sujet des perturbations de l'ASEAN reporte a dans 2 ou 3 mois... l'ensemble des dirgeants ont exprime leur comprehension (et même fait preuve de symphatie envers Abhisit) sur la situation.

Le PM Japonais Taro Aso a dit que cette annulation etait "regretable mais indispensable malgre les gros efforts deployes par le gouvernement thaïlandais"
Le PM Australien Kevin Rudd, qui a appris la nouvelle alors qu'il allait se poser a fait demi-tour en vol... son homologue neo-zélandais John Key a quant a lui emis des doutes sur un prochain sommet en Thaïlande...
Le Secretaire general des Nations unies Ban Ki-moon, a comme d'habitude exprimé "son profond regret" et a appele au calme.

 

Le Premier ministre Chinois Wen Jiabao a lui declare qu'il comprenait parfaitement cette decision et qu'il esperait que la Thaïlande puisse maintenir sa stabilite politique, l'harmonie sociale et sa croissance economique...

Malgre tout, force est de constater que Abhisit ne semble pas être a la hauteur de son mandat, comme on le craignait lors de son election, il n'a pas les epaules assez solides pour venir a bout des coups de buttoirs dont l'ancienne majorite a elle l'habitude...

Certes, ses choix de politique interieure semblaient être les bons, mais dans cette periode trouble, cela ne suffisait pas, c'etait sans compter sur l'acharnement de Thaksin a vouloir par tous les moyens possibles revenir aux avant-poste; Ce soir la methode "douce", employee pour la premiere fois dans le pays ne semble pas mieux fonctionner que la methode "dure"... il va donc falloir trouver d'autres solutions afin de sortir le pays de la crise qui risque bien de souffrir une fois encore de cette situation terrible, aussi bien humainement qu'economiquement; Ainsi, il ne serait pas etonnant de voir apparaitre les premieres rumeurs de futures elections (et rebolotte...) dans un horizon proche !

Ce soir, le PM doit vraiment sentir un echec dans ce sommet qu'il esperait pouvoir tenir dans le calme et la sereinitee... a son tour, il se demande si l'armee n'a pas participer a cette chûte et si les decisions politiques qui vont être prises dans les prochaines 48h00 seront réellement déterminantes sur son sort a venir !
Même si la casse a ete limite et aurait pu être bien plus importante, il est desormais affaibli par son incapacite évidente a stopper les manifestants; Il est certain que cela sera interprete par un manque de decision et de "pouvoir", et ce, même si l'objectif etait avant tout d'eviter les effusions de sang et de voir reapparaitre un nouveau coup d'etat (tout au moins pour le moment ...) même si l'armee n'a de cesse de crier haut et fort qu'elle ne voulait pas s'impliquer dans la politique... 
Les perspectives de nouvelles elections donnent evidement les "rouges" gagnant, ce qui offrirait une nouvelle porte d'netree en or a Thaksin qui pourrait ainsi venir rediriger ses troupes de main de maitre et s'epargner 2 ans de prison ! (mais declencherai le cas echeant de nouvelles series de protestations de la part des "jaunes"/"bleus" !!!)
Finalement, la principale erreur d'Abhisit est d'avoir sous-estimer les pro-Thaksin qui a coup de boutoirs et de menaces depuis des semaines on reussis a affaiblir sa position.
 
 
Une autre question brûle les levres de nombreux observateurs, celle de savoir qui a envoyer les chemises "bleus" alors que jusque là, tout s'etait pas trop mal déroulé ?
L'auteur est certainement a l'origine du début de la fin d'Abhisit qui va devoir repondre des rumeurs qui courrent comme quoi, il aurait envoyer des militaires pour faire ce sale travail pendant que la police avait reçu l'ordre de ne pas intervenir avec violence....
 
 
 
 
 
DIMANCHE 12 AVRIL 2009
 
 
- Bilan et retrospective: Ce matin, W.Kaewparadaile ministre de la Sante publique, a revele que les affrontements  entre les "rouges" et les "bleus" ont fait 11 blesses et que aucun deces n'est a signaler - Huit d'entres eux ont deja pu ressortir de l'hopital dans la hier soir dans la soiree.
Newin Chidchob, que nombreux accusent d'être derriere cette veritable bataille rangee, a declare que de nombreux "chefs de groupes" pourraient etre des amis a lui et qu'il invite chacun a avoir un second avis avant de declarer "nimporte quoi" qui pourrait une fois de plus nuire au pays - Il faut rappeller que Chichob est le bailleur de "King Power Duty Free" et n'a pas vraiment interêt a ce que les "rouges" bloquent a nouveau l'aeroport....
Pour lui, les rassemblements sont devenus partie intégrante de tout pays démocratique, cependant, ils doivent se faire selon les lois en vigueur, le sommet de l'ASEAN  n'avait rien a voir dans les revendications du peuple, aussi il supplie toutes les parties de trouver une solution pacifique pour mettre fin a ces conflits inutiles.
Selon lui, si les responsables de la securite n'ont pas vraiment fait leur travail, ce n'est pas par rapport au nombre, ils auraient pu être 10 fois plus, ils ne voulaient pas de conflit avec les manifestants.
Pourtant, pendant les affrontements, certains disent avoir vu Newin donne des oprdres aux "bleus", enuiste, on l'a vu prendre une moto afin d'aller a nouveaux donner des ordres en personne.....
Abhisit Vejjajiva a quant a lui declare dans la nuit qu'en déeclarant ainsi leur "victoire", les "red-shirts" etaient devenus des "ennemis publiics" !

 

Ce matin, il a annonce par le biais de la National Broadcasting Services of Thailand que le gouvernement ne permettrait plus a ce que des  protestations publiques de ce genre puisse se produire dans les mêmes conditions; Des mesures seront prises sans exception à toute personne impliquee dans le processus de creation d'un tel chaos.

Il engage malgre tout encore une fois les "rouges" a collaborer (pour ceux qui seraient dipsoser a la faire) et a trouver des solutions rationnelles afin de resoudre les problèmes nationaux de maniere civique et au travers du dialogue.
Le Gouverneur de Bangkok, Sukhumbhand Paribatra a demande l'entiere  cooperation du chef de la police metropolitaine afin de proteger les entreprises d'Etat, les bureaux administratifs et les stations services contre de possibles invasions des "rouges" suite aux evenements d'hier, craignant une agressivite montante dna sla capitale;
Il a affirmer qu'aucune annulation des activites de Songkran n'auraient lieu, ce soir aura d'ailleurs lieu une ceremonie afin d'offrir ses merites au Roi et chacun est invite a s'y joindre.
 
Somkiat Pongpaiboon et Somsak Kosaisuk, leaders du PAD ont declares quant a eux, vouloir que le gouvernement exercer un contrôle plus grand sur les "red shirts" pour proteger lors des prochains sommets internationaux;
Les membres du PAD se disent prêts a organiser un rassemblement pour proteger la reputation du pays, mais le gouvernement leur avait dit  vendredi que certains hauts fonctionnaires de la police et l'armee preferer ne pas voir d'affrotements inutiles en mettant de l'eau sur le feu...
Les dirigeants des "jaunes" ont malgre tout demande aux fideles de se  preparer, si de nouvelles actions etaient envisagees.
Et Thaksin dans tout ca ? et oui, le vrai "boss" des operations, malgre son absence, reste le maitre d'oeuvre de tout ce bazar..... hier soir, face a ces supporters, a cote de la Governement House, il a une fois encore tenu son speach en commencant par:

"Je remercie les "Red-Shirts" qui ont montres leur force et leur determination a Pattaya"

Les prochains jours vont nous apporter enfin de vrais changements, nous devons absolument maintenir la pression si nous voulons voir les choses evoluer dans le bon sens.

Thaksin sait profiter des opportunites et il est parfaitement au courant de ce qui se passe dans le pays (peut etre mieux informe que le PM lui même !), aussi a t'il note les jours precedents que la police, les militaires, le gouvernement etaient une fois de plus desorganises... ainsi mercredi a Nakhon Ratchasima, lorsque les rouges ont allumes un incendie sur un cerceuil a proximite du tres venere sanctuaire de Thao Suranaree sous les yeux de la police, cette derniere n'et pas intervenue... idem lorsque le PM a ete malmene dans sa voiture et que son chauffeur a ete blesse au visage cette semaine a Pattaya... apres avoir ete arrete, le coupable a demande alors qu'il etait interroge dans les locaux de la police de sortir pour fumer, et il a comme par enchantement disparu.... des details certe, mais des details qui comptent !  

Abhisit n'a pas su employe les bonnes methodes, c'est ce qu elui reprocheront sans doute ses partisans dans les heures a venir, Abhisit est certainement tres competant en matiere de politique mais il reste trop "poli" puor ce pays en recherche d'un leader a la fois charismatique et a la poigne de fer car p
our diriger la Thailande actuellement, il semble que la premiere des choses est d'avoir une forte determination - Pour tous, ne pas avoir employer les canons a eau pour disperser les manifestants est une premiere grosse erreur, avoir laisser Thaksin propager "la bonne parole" depuis des semaines en est une autre; Jeudi soir, en parlant, il a declare que le pays etait empoisonne et impropre pour les consomateurs... des milliers d'applaudissements ont suivis puis les "rouges" se sont mis a scandes qu'ils voulaient voir une vraie democratie dans le pays.

Il est dommage de voir qu'ils ont malgre tout oublies que Thaksin, au cours de ces 7 ans au sommet du pays a diriger ce dernier a la maniere d'un dictateur, "cassant" ou menacant les medias des que ces derniers  declaraient quelque chose qui lui deplaisait, passant au dessus des lois en ce qui concerne les droits fondamentaux des humains durant la repression du sud musulman (chacun se demande encore si ce n'est pas lui qui est a l'origine du meurtre de l'avocat musulman Somchi Neelapaijit), la diverses affaires de corruption qui l'entourent, etc... faisant alors de lui, le 14° homme le plus riche de la planete !

Et un homme riche qui a garde la symphatie de nombres de policiers reste dangeureux pour tous... c'est en tous cas ce que declare en substence  Thitinan Pongsidhirak, politologue a l'Universite de Chulalongkorn...

 

- Rattrapage sur les chapeaux de roues: Ce matin, la police dit avoir arrêter le chef de file des manifestants... Arisman Pongruengrong aurait ete ainsi place en garde a vue dans les locaux aux quartiers generaux de la police Aussitôt les "rouges" se sont mobilises afin d'obtenir la liberation de leur leader, menacant a nouveau d'entourer les residences de Suthep et d'Abhisit s'il n'etait pas liberer dnas les 3h00 !

Abhisit a jure qu'il allait mener une action en justice contre les manifestants qui ont humilies son gouvernement lors de cette 16° rencontre de l'ASEAN.mais face a lui se pose un mur bioen plus haut, celui de son avenir politique qui se resouds aujourd'hui a savoir s'il va dissoudre l'assemblee ou bien continuer a se battre et faire face en lancant une vague de repression contre les manifestants.  

Le PM a également publiquement annonce a la television qu'il ete possible que des violences eclatent dans le pays au cours de cette semaine mais que son objectif n°1 était bel et bien de ramener l'ordre et la paix dans le pays !  


- Enfin une bonne nouvelle ! L Dans la tourmente politique actuelle, on oublie rapidement de parler d'autre chose, alors, pour penser aussi au reste et surtout pour changer de climat, je vous annonce que le gouverneur de Bangkok vient de mettre en place les premiers essais de l'extension du sky train jusqu'a la station de Wong Wian Yai auront lieu demain a 13h00, quant a la mise en service finale pour les passagers, elle est prévu au début Mai;
Autre bonne nouvelle, le trajet sera gratuit entre la station Saphan Thaksin et Wong Wian Yai entre le 15 mai et le 12 aout 2009 !
Un projet de 2.200 m qui aura mis 6 ans a voir le jour (!) alors que l'infrastructure en elle même etait terminee depuis longtemps...et oui, la encore, ces travaux furent entaches par des conflits politiques, bref, par la corruption ! (il est amusant de se souvenir que Thaksin, puis Samak et enfin plus récement Abhisit parlaient eux de "centaines de kilomètres de nouvelles lignes de train, de BTS, etc, mais bon, laissons leur le bénéfice du doute, disons que ... un jour surement, le réseau sera creer !).
 
 
- Le PAD appelle au changement: Les principaux dirigeants qui ont tenu une conference de presse on appelles le PM a se separer de Suthep et du moinistre de la defense qui ont montre qu'ils n'etaient pas a la hauteur et ont ete dans l'incapacite d'empêcher les manifestations.
 
 
 
- Etat d'urgence a BANGKOK ! Alors que Suthep, vient de declarer l'Etat d'Urgence dans la capitale et dans 5 autres provinces alentours, suivi de peu par le Premier Ministre qui a ordonne aux forces de l'ordre de maitriser les manifestants recalcitrants.

 

Abhisit a dit que l'ensemble du gouvernement avait juger nescessaire le decret avant que la situation ne s'envenime - en vertu de la loi, tout rassemblement de plus de 5 personnes sont interdits, la presse n'est plus  autorisee a fair de reportages qui pourraient inciter a la panique parmi le public qui pourrait être evacue en zone de securite si certaines zones presentaient trop de danger.

Peu de temps apres, alors que le PM quittait le ministere de l'interieur a aurait ete a nouveau victime d'une attaque par des manifestants pro-Thaksin en colere; Des coups de feu de la prt des gardes de securite auraient ete tires afin de permettre au PM de s'echapper et de se retrouver en securite  !

L'armee a aussitôt ordonne aux soldats de prendre position a 50 endroits differents et comme en 2006, les chars sont donc a nouveau dans les rues de la capitale, les militaires securisent les principaux axes et la nuit risque d'être particulierement "tendu" !

Le gouvernement a egalement prit la decision de couper le signal qui permettait jusqu'a la a Thaksin de parler avec ses supporters, alors que la chaine est desormais considere comme une menace a la securite nationale.
En reponse, les "red-shirts" ont repondu que si leur station etait coupe, ils mettraient le feu a celle des "jaunes" !

Aussi incongrue que puisse paraitre la situation, visiblement, les "red shirt" ont pris d'assault deux chars qui se situaient face au poste de police de Rama I.
Les deux vehicules blindes se sont retrouves "coinces" sous la station principal du BTS a "Siam" du en grande partie a l'aide des taxis qui ont organises un blocus avec les manifestants...qui ont sortis les conducteurs des engins sans toutefois leur faire de mal !

Pour le moment les "chars" sont stationes sur la route avec les "rouges" fierment installes sur eux, se prenant en photo et attendant de l'armee qu'elle clarifie ses intentions, bref, savoir ce qu'elle veut faire avec !!! 

Les manifestants se sont egalement empares de 10 bus afin de bloquer les routes autour de la "Governement House" et verds 17h00 le carrefour de Lan Luang etait egalement sous leur contrôle.

 

<FONT color=#c0c0c0



09/04/2015
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 274 autres membres