Siamlife

Siamlife

ACTUALITES (du 1° au 30 Avril 2016)

 

 

SAMEDI 2 AVRIL / DIMANCHE 3 AVRIL 2016

 

 

- La guerre de l'eau à commencer: Peu y croient encore vraiment, pourtant , c'est bien le nouvel enjeu économique mondial dont on parle, à savoir l'eau, une eau si précieuse et sans laquelle on ne pourra plus vivre sans assister à de trés gros conflits !
Le nord du pays est toujours touché par la sécheresse et pour tenter de trouver une réponse, le "Rainmaking Operation Center" à décider une fois de plus de déclencher des pluies artificielles, ce qui semble avoir réussi sur 5 provinces;
Cette opération aura permis de faire tomber environ 2 million de m3 d'eau sur les barrages de Ubonrat Dam (province  de Khon Kaen) et de Lamtakhong (province de Nakhon Ratchasima).
Les provinces de Kalasin, Chaiyaphum et Udon Thani ont également bénéficié de cette opération alors qu' la mi-avril une nouvelle opération devrait avoir lieu.
Dans le Nord, les agriculteurs frappés de plein fouet par la sécheresse tentent  de sauver leurs rizières en pompant de l'eau à partir de minis canaux d'irrigation qu'ils tentent d'amener jusque dans leurs champs...
Le pire, c'est que malgré la campagne lancée par le gouvernement pour que chacun essaye d'économiser le plus possible l'eau, il y a encore un certain nombre d'agriculteurs qui continuent une agriculture intensive !
Pour sa part l'armée a commencé à apporter des conteneurs d'eau pour les résidents de Sa Kaeo, la Provincial Electricity Authority (PEA) a quant à elle envoyer une caravane de camions remplis d'eau pour aider les habitants de Nakhon Ratchasima et Buriram.

 

Pendant ce temps, dans d'autres provinces plus au sud...

 

 

 

- C'est le moment ! En effet, à l'occasion du nouvel an / Songkran, tous les  conducteurs peuvent faire vérifier GRATUITEMENT leur véhicule au Tesco Lotus sur Rama IV Road.
C'est l'Université de King Mongkut de technologie situé au nord de la capitale qui s'y colle en collaboration la Siam Michelin Company, et ce entre 1° et le 5 Avril, de 9h00 à 16h00.

Le but de cette campagne étant de réduire encore un peu plus le nombre  d'accidents sur les routes à l'occasion des fêtes et du festival Songkran qui chaque annèe fait de nombreuses victimes... les différentes vérifications porteront sur les freins, la batterie, les pneus, les feux et signaux, les niveaux d'huile, les niveaux de liquide de refroidissement et les niveaux de liquide lave-glace.

 

 

- Un chauffeur de taxis condamné:  C'est le département des transports qui à condamner un chauffeur de taxi à une amende de 3.0000 Baths (mais lui a aussi annulé sa licence professionnelle  !)  pour avoir tenter d'arnaquer un couple Suisse à la sortie de l'aéroport Suvarnabhumi mardi dernier.
Le chauffeur de taxi avait demander la somme de ... 6,000  baths pour les conduire de l'aéroport international jusqu'a leur hotel situé sur Sathorn  !!!

 

Lots of taxi men


Et ce n'est pas la première fois puisque c'est la deuxième fois que Phiphatphol.J est confronté à une plainte de ce genre ... aussi, le directeur des taxis à demander à toutes les compagnies de vérifier les profils de leurs chauffeurs et de relire leur antécédents, mais aussi d'être avertit de toute anomalie.
La DLT (Division of land Transport Departement) veut garder une trace de toutes les dérives et à offert un numéro "hotline", le 1584 en service 24h00  sur 24h00 qui permet à chacun de porter plainte ... avec une seule condition, parler le Thaï ou se faire aider d'un local .
Ne serait il pas plus logique de contacter la police Touristique qui elle est capable de comprendre la langue de Shakespeare ?

 

- Joyeux anniversaire  : La Princesse Maha Chakri Sirindhorn a célébré son 61°anniversaire et en a profite pour rendre la liberté à des milliers de petits poissons (9 espéces en tout dont des "barbillons", des poissons chats  et des carpes Siamoises...) du côté du  Wasukri pier; A cette  occasion, le Directeur général du Département de Pêcheries ainsi qu'un groupe de fonctionnaires étaient présents afin de féliciter son Altesse pour son geste qui permettra une propagation "naturelle".
Son Altesse Royale est ensuite parti visité une exposition sur la conservation et la reproduction des especes sauvages vivant dans le Chao Phraya; 7 espéces étaient particulièrement mises en avant , toutes vivant dans les eaux de rivières à travers le pays.

 

 

- Un changement vraiment positif ....?  Le président de la CDC (Constitution Drafting Commission) vient d'annoncer que la nouvelle carte aidera sans aucun doute à réduire l'inégalité sociale.
M. Ruchuphan a expliqué que le brouillon qui lui a récemment été remis devrait conduire le pays sur la bonne voie et qu'elle fournirait un mécanisme qui permet au pays d'avancer.
Si chacun respecte les termes, qu'elle se déroule en plusieurs étapes, il pense vraiment que la nouvelle constitution permettra une en particulier dans l'éducation et le système judiciaire...et que une fois promulgué, les inégalités sociales tomberont rapidement .

 

 

 

 

 

DIMANCHE 10 AVRIL 2016

 

- Alerte "rouge" !  Les autorités ont hier samedi relevé le niveau d'alerte en raison de l’arrivée sur le territoire de 2 Chinois de la communauté Ouïghours (minorité Musulmane de l'ouest de la Chine) qui pourraient être liés à une organisation terroristes étrangères...(on se souvient que le 17 aout dernier, les autorités avaient imputés les explosions à eux Chinois de cette communauté, les deux hommes avaient été inculpés de meurtre et de possession d'explosifs).
Les deux hommes se sont rendus fin mars sur Phuket où ils ont passé une nuit (ltout en précisant qu'elle ne savait pas où les suspects avaient été exactement) avant de quitter la Thaïlande via la Malaisie et l'Indonésie, a précisé le général Suchart Teerasawat.
D'autres informations croisées font également état de la présence possible de Tchétchènes à Phuket.
Déjà l'été dernier, la Police avait expliqué que l'attentat était une réponse à la répression menée contre des bandes de trafiquants et de passeurs et non une "attaque terroriste", mais la crainte d'opérations Djihadistes en Asie du Sud-Est a progressé d'un cran depuis l'attaque du 14 janvier à Djakarta (qui à fait 8 morts dont 4 assaillants), qui elle aussi à été revendiquée par Daech; Les autorités Chinoises (souvent critiqués pour le traitement qu'ils infligent à cette communauté de la province du Xinjiang), en ont profité pour expliquer que cette communauté Ouighours est une menace sans cesse plus importante pour l'archipel Indonésien .

Du coup, des centaines, voire des milliers de Ouïghours désireux d'échapper à la répréssion du gouvernement central Chinois sont partis via l'Asie du Sud-Est vers la Turquie.
Certains Tchétchènes de Russie sont aussi connus pour avoir rejoints des militants de longues dates en Asie du Sud mais aussi en Syrie.
Sur les 4 Tchétchènes qui avaient prévus de rentrer le mois dernier dans le Royaume, deux d'entre eux ont été arrêtes en Malaisie avant qu'ils ne soient en mesure de rentrer, mais les deux autres n'ont pas été "retrouvés"...

Jeudi déjà, le ministre thaïlandais de la Défense Prawit Wongsuwan a dit qu'il avait ordonné la surveillance étroite des ouïghours et tchétchènes entrés avec de faux documents de voyage..

 

 - Songkran c'est pour bientôt.... et çà se sent même si cette annèe l'ADT (Association Domestic Travel) a annoncer vouloir voir plus de Thaïlandais aller voir "ailleurs" avec pour principal destinations le Japon et les autres pays de l'ASEAN.

Son président Yutthachai Sunthornratnavej a expliqué que cette année Songkran serait certainement l'occasion pour nombre de Thaïlandais d'aller voir ailleurs et donc de voyager à l’Étranger, estimant à +30% leur nombre en comparaison à l'an dernier.

La raison principale étant l'envie de découvrir de nouveaux horizons et la possibilité d'avoir plus d'options d'autant que dans de nombreux pays, les prix sont très attrayants .

L' aéroport international de Don Mueang quant à lui, a vu un nombre croissant de passagers à l'approche de ses "longue" vacances car ils sont nombreux à rejoindre leur famille dans les différentes provinces avec des vols low cost; Tous les passagers ont été invités à arriver à l'aéroport avec 2 à 3h00 d'avance sur les horaires en raison des queues aux guichets d'enregistrement !

Le plus grand nombre de passagers est attendu le 12 Avril, mais depuis hier, la sécurité est permanente pour éviter tout incient fâcheux. 

L'AOT (aéroports de Thaïlande) à demandé à la BMTA (Bangkok Mass Transit Authority) d'augmenter les fréquences des services d'autobus au cours de cette période.

 

Dans de nombreuses provinces les festivités ont déjà débutés, c'est notamment le cas de celles en bordure du Mékong ou les concours, fêtes de l'amitié se déroulent quotidiennement, mais aussi à Chiang Rai avec de nombreuses cérémonies culturelles attirent les foules avec pour but de renforcer encore plus les liens commerciaux et touristiques entre les deux pays.

A  Phitsanulok, un grand nombre de villageois et les visiteurs se sont rassemblés au Wat Ratburana pour des rites religieux puis ont pris part à une compétition de châteaux de sable - Dans le Sud, du côté de Songkhla, le zoo a invité les amoureux des animaux et de la nature afin de célébrer le Nouvel An thaïlandais en libérant les tortues vers leur habitat naturel le 13 Avril. 

De son côté le Premier Minsitre Prayut Chan-o-cha n'a pas oublier de lancer un avertissement lors de son émission télévisée hebdomadaire à toutes les personnes qui avaient pour projet d’apparaître un peu trop dévêtu ou de manière indécente pendant Songkran la semaine prochaine.

 

"S'il vous plaît je vous demande d'être plus prudent au cours de ce festival, de ne pas  harceler autrui (en particulier le femmes qui lors d'un récent sondage, un peu plus de la moitié des femmes qui o ont répondus qu'elles avaient été victimes de harcèlement sexuel) et de vous habiller indécemment dans les lieux public"

 

rajoutant:

 

"Il y a des lois qui régissent tout "attentat à la pudeur et elles seront appliquées"

 

De son côté le chef adjoint de la police Métropolitaine - Adul Narongsak - chef adjoint du Bureau de la police métropolitaine a déclaré que tous ses divisions ont reçus pour ordre de surveiller la façon dont les fêtards sont habillés aussi bien sur les sites que sur les réseaux sociaux.
Les policiers prendront toutes les mesures qui s'imposent pour mettre fin à toutes activités jugées immorales ou pouvant noircir la moralité publique ou l'image du pays !

 

 

 

N'OUBLIEZ PAS !

Les routes sont très dangereuses en Thaïlande, encore plus à l'occasion de SONGKRAN !

 

 

 

Attention, choisissez bien votre compagnie de bus et ne voyez pas simplement le meilleur tarif !

 

 

 Pouvez vous imaginer vous retrouvez là ? 

 

 

 

 

 

 

 

 

MERCREDI 13 AVRIL 2016

 

 

 

du côté de Silom ce soir...

 

 

 

 

- Prévenir plutôt que guérir :  Le Directeur général du "Disease Control Department" (lutte contre les maladies) s'est rendu dans la province de Saraburi pour se rendre compte des mesures prises en faveur  de la sécurité routière à l'occasion de Songkran.
Le docteur Amnuay était accompagné du personnel de sécurité, des secouristes bénévoles mais aussi des étudiants en formation professionnelle.
A cette occasion il a expliqué qu'il avait la volonté et donc qu'il allait proposé aux autorités compétentes de construire un poste de contrôle de la sécurité routière dans toutes les communautés ce qui aurait pour effet de prévenir (et donc réduire) les accidents de la circulation.

 


Les statistiques des cinq dernières années étant catastrophiques (1.900 personnes tuées et plus de 130.000 blessés !) , c'est en moyenne 57 morts CHAQUE JOUR des vacances et 3.845 blessés dans un accident  de la route; La plupart des victimes sont des adolescents âgés de 15 à 19 ans ...

Dans la province de Samut Prakan, les policiers ont déjà prit le problème à bras le corps et ont avertis que tous les conducteurs seront sévèrement punis en cas d'excès de vitesse ou en d'état ​​d'ébriété qui sont autant de menaces pour les autres automobilistes.
Le gouverneur a expliqué avoir donner aux autorités l'ordre de prendre des mesures "spéciales" à l'occasion de Songkran, il a visité de nombreux check points alors qu'un service d'urgence et d'interventions médicales à été mis en place 24h/24h.

 

 

a ce jour, déjà 54 morts et plus de 431 blessés sur les routes Thaïlandaises depuis ce lundi  !

 

 

- "Belle" Arrestation des autorités:   La presse Israélienne vient d'annoncer que les autorités Thaïlandaises viennent d'arrêter M.Rumzan, âgé de 57 ans , un  faussaire d'origine Pakistanaise dans la capitale avec sur lui des passeports Israéliens alors que les policiers intervenaient dans le cadre d’une opération de répression d’un réseau de contrefaçon de passeports internationaux dirigé par des Iraniens.
Selon le Bangkok Post, la plupart de ses faux passeports ont été vendus à des clients du Moyen-Orient à des fins de voyages en Europe et en Australie.
L'homme était bien connu des services spéciaux qui lui avaient donné le surnom de Johnny l’Artiste pour ses compétences dans la fabrication de faux passeports...

Il s'est fait prendre alors qu'il allait justement faire une livraison de passeports (2 Israéliens et 4 passeports Français), des passeports tous "vrais" mais qui avaient été déclarés perdus !
Plus tard, la fouille des deux appartements de Rumzan a permis de retrouver une quarantaine de faux passeports, principalement de pays européens, avec 91 timbres de visa, 92 chèques de voyage contrefaits d’une valeur équivalente de 770 $, 20 blocs a effet filigrane, du fil à coudre, des plastifications pour passeports et des pages de données personnelles prises d’authentiques passeports...
Il est soupçonné d’être le sixième membre d’un réseau dirigé par un iranien basé à Bangkok, Hamid Reza Jafary, qui a été arrêté le mois dernier.
Jafary, 48 ans et surnommé « Le Docteur », a été appréhendé après que la police l’a situé grâce à une livraison de pizza (il risque une peine de prison de 10 ans de prison), selon le Bangkok Post, après avoir réussi à échapper à la police pendant des années, poursuivant ses activités par l’entremise d’une société censée vendre des ordinateurs de seconde main et jonglait entre cinq faux passeports pour dissimuler sa véritable identité.
Il fabriquait des passeports pour des personnes en provenance de divers pays dont l’Iran, la Syrie et l’Afghanistan, qui fuyaient les guerres et voulaient entrer en Europe selon le commandant de la police de l’immigration: Nathathorn Prousoontorn.
Ses clients lui envoyaient par courriel leurs photos et indiquaient le pays dont ils souhaitaient un passeport, en échange, Jafary garantissait des contrefaçons de haute qualité qui ne pouvaient pas être détectées par les autorités frontalières.


- L'IRIS dans tous ses états...  Un article de l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques particulièrement intéressant que vous trouverez ci-dessous:

 

Depuis le coup d’Etat militaire du 20 mai 2014, la Thaïlande s’enfonce peu à peu dans une dérive autoritaire inquiétante, qui contraste tout particulièrement aujourd’hui avec l’ouverture et la démocratisation en marche dans le Myanmar (ou Birmanie) voisin. La junte au pouvoir a repoussé l’échéance d’élections, au point que l’objectif de 2016, révisé à 2017, semble plus que jamais illusoire. Les libertés individuelles sont restreintes, les condamnations pour crime de lèse-majesté appliquées avec soin, la presse de plus en plus contrôlée, les opposants arrêtés… Et pendant ce temps, les militaires assoient leur emprise sur le pays et multiplient les déclarations xénophobes, fustigeant l’étranger comme responsable des mauvais chiffres de l’économie, qui font aujourd’hui de la Thaïlande l’homme malade de l’ASEAN.

A cela s’ajoutent des troubles persistants avec les minorités musulmanes, le traitement infligé aux réfugiés rohingya (en provenance du Myanmar), ou encore les risques d’attentats terroristes à grande échelle, qui ne feraient qu’amplifier une situation sécuritaire déjà très fragilisée. Au milieu, la population est prise en otage et sommée de choisir entre la dictature ou la corruption, comme si aucune autre option ne pouvait s’offrir à ce pays. La Thaïlande est dans une impasse autoritaire, et rien ne semble indiquer que les choses s’amélioreront prochainement.

Rester les bras croisés ?

La communauté internationale ferme étonnement les yeux sur cette catastrophe annoncée, le tourisme est toujours encouragé en Thaïlande, de même que les investissements et les départs de retraités occidentaux attirés par les plages, le soleil et le faible coût de la vie. Pire encore, tandis qu’on s’émeut, à juste titre sans doute, des évolutions au Myanmar et des succès de sa figure emblématique, Aung San Suu Kyi, les perspectives thaïlandaises sont totalement passées sous silence, en dépit de signes pourtant très clairs.

On pourrait se demander ce que les observateurs étrangers attendent pour enfin prendre conscience que la Thaïlande est aujourd’hui très éloignée de ce qu’elle était il y a encore quelques années.

Un attentat frappant une station balnéaire et faisant des dizaines de victimes occidentales ? Un massacre perpétré par la junte ?

Voire même un conflit frontalier aux accents nationalistes (on pense à la frontière avec le Cambodge notamment) ?

Dans tous les cas, il serait judicieux d’anticiper ces catastrophes pour éviter de tomber des nues, voire même d’en prévenir les effets désastreux. Or, compte-tenu de la rapidité avec laquelle la junte est en train d’asseoir son emprise sur le pays, le temps n’est plus à l’observation, mais à l’action.

C’est pourquoi le principe de sanctions économiques et financières, voire même une incitation à ne plus visiter ce pays afin de peser sur la très rentable industrie touristique, doit être débattu sans tarder. Et tant pis pour ceux qui continuent de voir dans la Thaïlande une espèce de paradis pour touristes de tous âges.

Les sanctions sont-elles toujours inefficaces ?

Le régime international de sanctions a rarement fait ses preuves, et n’a eu que peu d’impact sur la trajectoire politique des pays visés, tandis que les populations paient un très lourd tribut. On peut notamment mentionner, en Asie, l’exemple de la Corée du Nord qui est l’objet d’une multitude de sanctions depuis les années 1990, et continue malgré tout ses gesticulations. A seulement quelques centaines de kilomètres de Bangkok, on peut également mentionner le cas du Myanmar, dont les sanctions à répétition à partir de 1990 n’ont eu que peu d’effet sur la junte, même si cette dernière décida au final d’assouplir le régime et d’ouvrir progressivement le pays. Mais les sanctions contre Naypyidaw, désormais levées, furent-elles à l’origine de l’ouverture du Myanmar ? Cela reste très discutable. On voit bien dans ces deux cas (on pourrait y ajouter de nombreux autres exemples sur d’autres continents, de Cuba à l’Iran en passant par la Libye, l’Irak ou la Syrie) que l’efficacité des sanctions internationales ou unilatérales reste à démontrer.

Cependant, quand on s’arrête sur la Corée du Nord et le Myanmar, on remarque que les sanctions ont été adoptées des années, voire des décennies, après que le pouvoir se soit durci. Le régime de Pyongyang, mis en place dès 1945, a été confronté à une guerre à grande échelle quelques années plus tard, et a bénéficié pendant plusieurs décennies du soutien du bloc de l’Est, avant d’être plongé dans l’isolement. Bref, les sanctions furent imposées en marge des activités proliférantes, mais n’affectèrent pas un régime solidement installé au pouvoir.

Dans le cas du Myanmar, la junte a pris le pouvoir en 1962, soit trois décennies avant que les sanctions internationales ne soient adoptées… Suffisamment de temps là-aussi pour s’organiser, et surtout développer une véritable économie parallèle et flirtant avec l’autarcie pour se mettre à l’abri de l’isolement. Dans un cas comme dans l’autre, les sanctions sont arrivées beaucoup trop tard pour espérer peser sur le régime en place.

Agir avant qu’il ne soit trop tard:

La Thaïlande n’en est pas encore à ce stade. La junte reste fragilisée par d’importantes oppositions dans la société. De même, elle n’a pas encore eu le temps d’asseoir son emprise sur l’activité économique, d’autant que la croissance est, comme nous l’avons noté précédemment, en berne. Les hésitations du pouvoir en disent d’ailleurs assez long sur ces fragilités : d’un côté le rapprochement avec la Chine est identifié comme la réponse à apporter à un isolement progressif des puissances occidentales, et de l’autre la junte vient de refuser le projet chinois de voie ferrée reliant Kunming (province du Yunnan) à Bangkok, via le Laos. Mais d’ici peu, il sera trop tard. Avec ou sans soutiens extérieurs, toute l’économie du pays gravitera autour de l’armée, qui contrôlera les fonds d’investissement, l’activité touristique, les exportations…

C’est avant qu’elle se consolide qu’il faut sanctionner la junte, afin d’obtenir des résultats concrets.

N’attendons pas des mesures au niveau régional. L’ASEAN, dont fait partie la Thaïlande, ne s’est jamais embarrassée de compter parmi ses membres des régimes autoritaires, et le consensus est la clef de sa pérennité, là où les normes sont les grandes absentes (ce qui la distingue fondamentalement de l’UE). Si certains Etats membres pourraient à terme chercher à isoler Bangkok, une initiative forte et multilatérale reste peu probable. N’attendons pas non plus de signe des Etats-Unis, en pleine année électorale, et plus obsédés par la recherche d’alliés en Asie face à la Chine qu’au sort des populations qui y vivent. C’est donc vers le Conseil de Sécurité de l’ONU qu’il convient de se tourner, ou à défaut vers les responsables de la diplomatie européenne, que les multiples signes de durcissement du pouvoir thaïlandais devraient alerter. Dans les deux cas, ce sont les pays européens qui doivent prendre l’initiative, et la France a un rôle important à jouer si elle veut mettre en avant une politique étrangère cohérente et engagée. Sans compter que les résultats pourraient être très nets en plus d’indiquer que le régime des sanctions peut parfois être approprié. En prenant des initiatives fortes, la communauté internationale pourrait considérablement affaiblir la junte, et ainsi permettre une transition démocratique qui n’est visiblement plus à l’ordre du jour des nouveaux hommes forts à Bangkok. Enfin, l’histoire nous apprend que les transitions autoritaires, telles que la Thaïlande connait actuellement, ne s’inversent pas avant une période qui peut être très longue. En d’autres termes, cela signifie que tôt ou tard, ce pays sera montré du doigt et isolé. Alors pourquoi attendre, au risque de créer une situation ingérable et de voir lesdites sanctions ne pas avoir pour autre effet que de rendre un peu plus difficiles les conditions d’existence de la population ? Pour ces différentes raisons, il convient dès à présent de poser la question de sanctions internationales frappant la junte thaïlandaise - Article original ici .

 

 

 

 

 

DIMANCHE 17 AVRIL 2016

 

- Nouvelle ligne de métro bientôt en fonction: La "purple Line" du MRT longue de 23 kilomètres devrait être ouverte des le mois prochain pour 3 mois d'essais (pour effectuer des tests et vérifier les plans d'urgence, de l'efficacité des systèmes, etc....) A noter qu'à partir du mois de juin, la ligne sera ouverte au public et  gratuite.
Elle permettra de relier Bangkok à la province voisine de Nonthaburi entre "Taopoon" et "Bang Yai".
Quant au début "officiel" de la ligne qui comptera 16 stations, il devrait lui avoir lieu en Août, le prix variera entre 14 et 42 baths suivant le nombre de stations.
La "Purple line" est capable d’accueillir 120.000 passagers par jour.

 

 

- Retours difficiles attendus: Le ministère des Transports vient d'annoncer que ce sont pas moins de 800.000 à 1 million de véhicules qui devraient revenir sur la capitale durant le week-end après la période de vacances du "nouvel an" et la célébration de Songkran;
Les autorités attendent une forte influence et de nombreux bouchons aux abords de la capitale, y compris durant la nuit car la plupart essayent d'éviter de rouler la journée
en raison des fortes chaleurs.
Le Ministère explique le nombre croissants de véhicules cette année en raison de la baisse des prix des carburants qui a incité les familles à prendre leur propre voiture au lieu de prendre les transports en commun.

 

 

 

Dans la province de Chiang Rai les incendies continuent  de faire des dégats et de provoquer un  climat particulièrement malsain , en particulier pour les personnes fragiles !

 

 

 

Un bus se couche du côté de Songkla, par chance on ne compte que 13 blessés après une sortie de route dont on ne connait pas encore les raisons.

 

 

 

 

 

 

 

LUNDI 18 AVRIL 2016

 

 

 

 

- Fierté Nationale:  C'est une véritable ovation que le peuple Thaïlandais à voulu rendre à Ratchanok Intanon qui vient d'être élue première joueuse mondiale de Badminton, pour sa contribution à la bonne image du Royaume d'autant qu'elle est ainsi devenu la première joueuse Thaïlandaise à obtenir ce titre très envié en Asie du Sud Est.
Le gouvernement devrait lui décerner une récompense nationale qui pourrait pousser plus de jeunes à voir en la joueuse un véritable modèle promouvant les valeurs du sport.

 


Le General Prawit Wongsuwan a également salué la performance de Ratchanok pour sa remarquable performance lors des derniers  championnats du monde qui viennent d'avoir lieu à Singapour puisqu'en 3 semaines, elles à remporté 3 victoires imposant sa suprématie avant de s'imposer en finale contre la tenante du titre, la Chinoise Sun Yu .
 

 

- Appel à la sécurité : Le ministère de l'Industrie à lancer un avertissements à l'ensemble des directeurs d'usines en leur demandant de faire des
des inspections plus fréquentes de leur équipement et de leur machinerie, de vérifier la disponibilité (et le bon fonctionnement...) des extincteurs ainsi que la mise en place des panneaux menant aux sorties de secours.
La hausse croissante des températures dans le pays pourrait potentiellement conduire à des incendies au sein de ses usines;
En effet, cette année les températures au cours du mois d'avril pourraient atteindre 44°et on se souvient que l'an dernier, où les températures étaient moins chaudes, la plupart des incidents/accidents avaient eu lieu sur des sites de production de mousse, de papiers, de caoutchouc, produits chimiques, textiles ou peinture...
Les principales raisons étaient des courts circuits ou des incendies déclarés en raison du mauvais état des installations...

 

 

Gros soucis ce matin sur la ligne du BTS de Sukhumvit, un problème technique ayant engendré des retards importants

 

 

- Une sécheresse qui perdure : Dans la petite province du Nord, les autorités de Nan continuent de draguer les principales voies navigables et des afin d'améliorer l'écoulement des eaux vers les zones agricoles alors que la sécheresse continue  et que ici comme du côté de Phayao, la situation est désormais "critique" !
Dans la province, le réservoir/barrage du lac de Phayao qui est la principale source d'alimentation en eau du secteur, le niveau n'est plus que de 10,4 millions de m3, ce qui signifie une alimentation encore possible  durant 14 jours, ensuite....

 


Les autorités ont donc demandés à la province voisine de bien vouloir lui "avancer" de l'eau depuis son réservoir de Mae Tum pour recevoir une alimentation supplémentaire.
L'armée a déjà commencer à distribuer de l'eau par camions dans plusieurs districts de la région car aucune pluie n'est attendue avant 2 ou 3 mois  !!!

 

 

 

- La fin d'une vie autour du Mekong!  La petite province de Sayabouly dans le Nord du Laos a longtemps été considéré comme "une anomalie historique et géographique"
car elle est la seule province de Laos à se trouver entièrement sur ​​la rive ouest du Mékong avec juste une petite chaîne de montagnes boisées la séparant de la Thaïlande.
Vers la fin du XIX° siècle Sayabouly est devenu une terre disputé par les  gouvernements coloniaux Siamois et Français qui ont alors tous deux revendiqué leur domination sur les terres et les ressources forestières des lieux
Et ce sont les Siamois qui en 1904 ont été  contraints de céder la région face à la France suite à un traité...
C'est en 1940, au cours de la Seconde Guerre mondiale que la Thaïlande, avec l'aide de l'armée japonaise annexe les lieux et les rebaptise "Lan Chang" , mais elle redevient à nouveau sous le contrôle de la France 6 ans plus tard avec la restauration de ... l'Indochine Française et l'obligation pour la Thaïlande d'abandonner ses revendications pour que cette dernière puisse rentrer au sein de l'Organisation des Nations Unies.
Depuis la chute de l'Indochine, la petite province à été à nouveau revendiquer par la Thaïlande; Jusqu'en 1988, et pendant quelques mois, les armées Thaïlandaises et Laotiennes se sont battue pour obtenir la propriété, les uns et les autres contestant l'appartenance des parcelles de forêts.
Une guerre dont on a peu entendu parler alors qu'elle à tout de même fait un millier de morts en particulier du côté Thaï  !

Désormais ce sont les barrages Chinois qui  menacent la région puisque le gouvernement central de Pékin en prévoit plus d'une centaine à venir, des barrages destinés à alimenter à la fois la Chine et la Thaïlande en électricité en laissant de coté des milliers de pêcheurs, de petits agriculteurs installés depuis des décennies et à qui on va non seulement enlever leur travail mais détruire à tout jamais l'endroit où ils sont nés...ou leur parents étaient nés, ou leur grand parents avaient vécus, etc...
Désormais les travaux à grands renforts de pelleteuses et de milliers d'ouvriers polluent à tout jamais les eaux du Mékong où ils prenaient leur nourriture, où ils se baignaient, se laver, où les enfants jouer, des dizaines d'espèces de poissons ont déjà disparues et des dizaines d'autres vont faire de même d'ici quelques mois.

 

 

 


A Hongsa, un complexe industriel à aussi vu le jour depuis l’année dernière, un complexe qui à considérablement détérioré la qualité de l'air (on ne compte plus les locaux qui se rendent dans les hôpitaux pour se plaindre de douleur à la poitrine et de problèmes respiratoires) et de l'eau sur plus de 30 kilomètres à la ronde, alors même que le gouvernement Laotien continue d'affirmer qu'il sagit d'un projet écologique.
Autre verrue qui date depuis de nombreuses années, le barrage de Sayaburi qui après avoir été interdit (pour la forme) à été finalement approuvé par les autorités Thaï et Laotiennes.

 

 

Bien que le barrage Xayaburi ai été ouvertement critiqué pour son potentiel de destruction par un large éventail d'organisations Internationales(y compris les USA et l'Europe) , par les médias, mais aussi par la société civile, le gouvernement laotien et les différents acteurs ayant un intérêt continue de dépeindre toute opposition comme étant limité à un petit groupe d'écologistes étrangers qui sont idéologiquement opposés à toute activité de développement...
L' opposition au projet du barrage est donc depuis toujours perçue au sein même du Laos comme la chasse gardée d'une minorité de «fauteurs de troubles» occidentaux qui par ignorance et arrogance, veulent garder la nation pauvres et sous-développés !
Désormais, toute personne qui "sympathiserait" en public avec cette position étrangère est susceptible d'être durement traité par la machine d'état omniprésent, qui tombe sous la direction du Bureau politique du LPRP.
Aucune critique, ou même débat n'est autorisée et certains jeunes militants vont jusqu'à expliquer que de parler en mal du/des barrages au Laos, équivaut à parler de sa Majesté le Roi en Thaïlande...bref, vaut mieux ne pas évoquer le sujet !

 

 

 

 

 

MERCREDI 20 AVRIL 2016

 

 

 

 

 

- Liberté bafouée:  Un nouveau rapport international de "Reporters sans frontières" vient de sortir expliquant que la liberté de la presse dans le Royaume était sur le déclin en passant à la 136° place (sur 180 pays), ce même rapport pointe du doigt le Premier ministre et General Prayuth Chan-ocha comme un «nouveau prédateur de l'information» (qui veut par la même occasion restreindre les visas accordés aux journalistes étrangers....), allant jusqu'à citer des attaques verbales et des menaces de mort proférées à l'encontre des journalistes qui ont oser critiquer ou perturber l'ordre public !
Le NCPO (le fameux Conseil national pour la sécurité) en convoquant aussi bien des journalistes que des citoyens et en le retenant de manière arbitraire...
Reporters sans frontières a aussi déclaré à que de nombreux dirigeants dans le monde ont développé une «paranoïa» sur les journalistes et les médias en général.

 


Alors que l'Europe a les médias les plus libres, certains pays, comme la Pologne sont en chute libre quant à cette même liberté avec une contrôle étroit du gouvernement, une situation que l'on retrouve en Hongrie où le gouvernement cherche à imposer des  restrictions sur la liberté de la presse.
En Asie, c'est bien évidement la Chine qui détient le haut du pavé avec un parti communiste central qui s'est durci, plus étonnant, la Corée du Sud et même le Japon ont aussi des positions de plus en plus restrictives...
C'est dans les pays post-soviétiques qu'il faut aller chercher les bons élèves avec l'Ukraine qui semble avoir connu une amélioration significative en raison d'une baisse de la violence dans le conflit séparatiste et quelques réformes positives.
En attendant, cette position n'est pas bonne pour le Royaume à l'heure où il ambitionne depuis longtemps de devenir le centre économique de l'ASEAN...

 

 

- Mauvais élève, çà continue :  Le Petit Journal  nous apprends encore une fois qu'il ne faut pas toujours se filler aux apparences.. en effet derrière son image idyllique avec des plages et des îles de rêve, ses eaux turquoises se cache une réalité moins reluisante: le royaume serait parmi les 5 plus gros producteurs de déchets marins selon un rapport de Ocean Conservancy  qui incrimine la Chine, l'Indonésie, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam comme responsables de 60 % des déchets marins hantant les océans de la planète.
Cette responsabilité Asiatique s'expliquerait par l'inadéquation entre la consommation grandissante de produits manufacturés et l'archaïsme des systèmes de collecte des déchets, lesquels ne prendraient en charge que 40 % du total des ordures générés par les cinq pays.
Les 60 % restants seraient enfouis illégalement par des éboueurs pressés ou entassés dans des décharges communales depuis lesquelles, à défaut d'être ramassés par les pilleurs du fait de leur faible valeur à la revente, des milliers de sacs plastiques s'envoleraient quotidiennement en direction des océans.
Pourtant, en raison même de la faiblesse de leurs coûts de production, ces sacs plastiques seraient l'emballage privilégié des entreprises asiatiques, explique le rapport.
Certaines décharges seraient même directement construites à proximité des rivières pour permettre "l'actualisation de la capacité des décharges à recevoir plus de déchets", dénonce l'ONG.

 

 

- Nouveau record de... tués ! Le constat est terrible, le "nouvel an thaïlandais" a été une fois de plus plus meurtrière (20% supplémentaire  quand même !) que l'année précédente avec plus de 440 personnes tuées et 3.656 blessés (!) sur les routes du royaume durant cette semaine de vacances... malgré les mises en garde et les très nombreux contrôles mis en place par le gouvernement .
L'an dernier la Thaïlande se classait à la  deuxième place derrière la Libye, en termes de décès par nombre d'habitants avec l'alcool comme à l'origine du plus grand nombre d'accidents de la route, notamment pendant cette période de fête de Songkran.
La junte a annoncé la semaine dernière que dorénavant les automobilistes surpris au volant en état d'ivresse seraient condamnés à faire un stage à la morgue.
Les motocyclistes sont impliqués dans près de 3/4 des accidents mortels avec des pilotes qui bien souvent ne porte toujours pas de casque... devenu "obligatoire", mais l'application des lois restent un défi majeur alors que la corruption des policiers (même si certaines brigades sont désormais équipés de caméra genre "go-pro" sur leur casque ) est monnaie courante sur tout le territoire pour éviter une amende.

 

 

 

 

VENDREDI 22 AVRIL 2016

 

 

 

 

- Avertissement aux résidents étrangers: Le bureau de l'Immigration demande désormais à tous ceux vivant dans le pays (et certainement bientôt aux autres...) de déclarer leur/s numéros de comptes bancaires, ainsi que des informations sur leur utilisation, mais aussi de déclarer leur compte Facebook , Twitter, etc...se "justifiant" en expliquant qu'il sagit d'une raison de Sécurité Nationale", allant jusqu'à invoquer leur inquiétude quant au risque de  terrorisme international....
Une annonce qui va sans doute faire face à une forte résistance de la part de la communauté d'expatriés !
Des documents en "interne" expliquant que ces demandes seront faites à chaque fois qu'un expatrié demandera un renouvellement de son visa de 90 jours ou pour toute extension de ces derniers .
On peut voir sur le formulaire qu'en plus du/des numéros de compte bancaire, il est demandé aux étrangers de faire une déclaration de leur compte sur les différents réseaux sociaux qu'ils utilisent, de faire connaitre les véhicules qu'ils conduisent ainsi que décrire les lieux qu'ils fréquentent  (les clubs, les boites de nuit, les restaurants, les hopitaux, etc...)
Pour le gouvernement , ce formulaire ne sera pas obligatoire, d'ailleurs un des hauts gradés du bureau de l'immigration à tenu à précisé : «Nous ne comptons pas embêter qui que ce soit sur les réseaux sociaux s'ils ne font rien de mal"
Des précisions qui pourraient au contraire porter à confusion chez les expats qui auront bien lu qu'il s'agit de "Sécurité Natonale", mais des raisons plus profondes seraient à l'origine de ces nouvelles dispositions, et pour commencer, la mauvaise réputation du Royaume sur sa cybersécurité suite au piratage des sites web du Gouvernement  à nombreuses reprises et au vol de nombreuses données... a tel point que "BitDefender" ai classé la Thaïlande comme étant le 5° pays d'Asie le plus "à risque".
Vu le mauvais bilan du gouvernement en la matière , les expatriés vont sans doute se demander pourquoi ils devraient fournir autant d'informations personnelles qui ne seront certainement pas en sécurité !
 
 
-  Sécheresse de plus en plus inquiétante: Alors que certaines régions ont connus de forts orages de grêles, c'est une opération d'ampleur qui a eu lieu avec la distribution d'eau potables pour les habitants des provinces du Nord et du Nord-Est toujours affectée par une sécheresse chronique (en particulier les provinces d'Udon Thani, Nong Bua Lamphu, Nong Khai, Loei, Sakon Nakhon et Bueng Kan).
 
 
Une dizaines de camions citernes ont été envoyés et plus d'une trentaine de pompes, le tout sous le contrôle de 10 unités d'interventions composée d'une centaine de personnes en charge de surveiller la situation.
Par ailleurs le pays connait avec l'Inde (où l'on compte déjà plus de 500 morts !) et la Malaisie où 250 écoles ont été fermées,  une canicule inhabituelle avec des températures dépassant les 45° !
 
 
- Accident, encore et toujours .... C'est une fois encore un bus qui est  l'origine de la mort du chauffeur du bus retrouvé écrasé derrière son volant...alors que 20 passagers ont été blessés (dont 3 grièvement) après que le véhicule qui est venu taper dans une barrière en béton avant de s'arrêter en s'encastrant dans la montagne  non loin du barrage de "Srinakharind" dans la province de Kanchanaburi.
Les enquêteurs soupçonnent que le conducteur qui ne connaissait pas bien la route à tenter en vain de prendre le virage qu'il a du aborder trop rapidement alors qu'il descendait.
 
 
- Un premier Ministre trés en colère !  Le Premier ministre Prayut Chan-ocha a accusé hier Thaksin d'être celui qui tire les ficelles derrière les dernières manifestations des Red shirts...Il a averti que, désormais, il va encore durcir les lois contre tous les militants et les manifestants anti-gouvernementaux, y compris les étudiants, d'autant que pour ces derniers "on ne sait jamais de quel côté ils sont et qui leur offre la possibilité de s'exprimer...Voice TV ou l'UDD ?"

Le General Prayut a également déclaré qu'il ne s'inquiétait pas des diverses pressions des organisations internationales, y compris celles d'Amnesty International, qui ont toutes demandées la libération de Watana Muangsook (après avoir été arrêté par la rupture de son « accord » avec le Conseil national pour la paix et l’ordre....) qui avait également entrainer l'arrestation de 4 activistes vêtus d'un tee-shirt blanc arrêtes devant Victory Monument  eux mêmes placés en détention avant d'être relâches par la junte le 19 avril pour avoir protesté pacifiquement, alors qu'ils sont toujours détenu au camp militaire de Kanchanaburi.
IL avait été convoqué lundi par le NCPO pour s'être exprimé publiquement en critiquant le projet de Constitution qui doit être voté lors du référendum du 7 août. D'autres sources expliquent que Watana avait rompu l’accord passé avec la junte après avoir dû participer à une « session d’ajustement du comportement » suite au coup d’Etat de 2014...
Sa fille, Weerada Muangsook, a demandé à l’Union européenne et à l’ambassade des Etats-Unis de faire pression en faveur de sa relaxe.
 
 
Le PM à dit qu'il pouvait très bien expliqué aux divers gouvernements étrangers pourquoi Watana devait être maintenu en détention.
Pour finir, il a expliqué qu'il se pourrait trés bien qu'il annule le referendum prévu , voir les prochaines élections annoncées si de telles perturbations dans le pays continuaient à se produire...
Et c'est Yingluck Shinawatra, autrement dit la soeur de Thaksin qui est venu prendre la défense de son frère....
Elle s'est tout d'abord rendu devant la Cour suprême pour la 7° fois pour entendre des témoignages à sa charge concernant la fameuse affaire de corruption du riz.
Elle a été accueillie à son arrivée par une centaine de partisans du Pheu Thai Party.
Yingluck à également déclarée qu'elle pensait (...) que son frère vivait toujours à l'étranger avec difficulté car il aime son pays et il lui manque beaucoup...
Pour son avocat - Noppadol Pattama - il n'existe aucun lien entre Thaksin et les dirigeants du PTP, que personne n'avait été "employé" pour tenter de déstabiliser le Royaume.
Aucun "lobbyistes" n'a jamais été embauché pour faire le travail pour son frère;
Interrogé à nouveau si Thaksin avait planifier d'autres actions avant que le referendum national n'est lieu, Yingluck a dit:

"Je ne sais vraiment pas, mais je tiens à dire que tout le monde peut avoir des avis différents, je veux que la junte militaire puisse considérer qu'avoir une opinion différente ne divisera pas pour autant le pays, le NCPO devrait s'ouvrir plus pour permettre la liberté d'expréssion, c'est ce qui  permettra à tout le monde d'entendre toutes les opinions, c'est ce qui fera le parfait référendum "
 
 
- Nouvelle violence sur touristes: Cette fois c'est un couple et leurs fils qui ont été la cible de jeunes hommes; Les trois personnes d'origine Britannique qui participaient aux manifestations de Songkran (nouvel an Thaïlandais) du côté de la station de Hua Hin ont été attaqués par un petit groupe (apparemment ivre ? ) suite à une altercation verbale, le père, la mère et leurs fils ont été roués de coups de poing et de pied avant de rester au sol, inconscients, comme le montrent les images (une vidéo qui a disparu de Youtube, histoire de pas donner de mauvaise image du pays...) capturées par la vidéo-surveillance.  
Ces images de l'incident qui a eu lieu le 13 avril dernier ont été diffusées par la police locale pour tenter de retrouver les 4 suspects.
Du coup, 3 d’entres eux ont été arrêtés puis relâchés sous caution, selon les médias britanniques (le trés sérieux Guardian), déclarant qu'ils "étaient en état d'ébriété au moment des faits, ils ont présenté leurs excuses à la famille" - Les parents âgés d'une soixantaine d'années et leur fils quadragénaire ont été hospitalisés alors qu'absolument personne ne leur soit venu en aide... le père et le fils ont été blessés à la tête alors que la femme souffre de maux de tête.


18/04/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 274 autres membres